Rechercher
  • maigre40

Les pêches sur les frayères à bar dans le collimateur du CIEM

Pour la sauvegarde du dauphin commun du golfe de Gascogne, le Conseil International pour l'Exploration de la Mer recommande de combiner fermeture de toutes les pêcheries concernées et utilisation de dispositifs de dissuasion acoustique par les chaluts en paire pendant les périodes d'ouverture.

En relation avec l'espérance de vie des cétacés, il 'agit bien entendu de mesures à instituer sur le long terme, et, pour les rendre acceptables, progressivement sur 5 ans.

La couverture par observateurs embarqués concerne bien moins de 1% de l'effort de pêche dans chaque pêcherie : cette couverture doit être notablement améliorée, si besoin avec le renfort des caméras embarquées. Le CIEM estime que la présence d'observateurs embarqués ou de contrôle vidéo devrait être obligatoire.

Les pêcheries concernées sont les chaluts, les filets calés et les sennes coulissantes. La période sensible est de décembre à mars mais aussi en été. Les zones CIEM sont surtout les zones VIII et IX.

Le CIEM estime que pour réduire la mortalité des dauphins au seuil biologiquement acceptable (4927 dauphins quand même !), il faudrait envisager l'une ou l'autre des 3 mesures suivantes :

une fermeture complète de TOUS les métiers de 4 semaines (mi-janvier à mi-février) ou une réduction de l'effort de pêche des PÊCHERIES CONCERNÉES de 40% ou des dispositifs de dissuasion acoustique toute l'année pour les chaluts en paire + 2 semaines de fermeture pour toutes les pêcheries (2nde quinzaine de janvier)

Ces trois premiers scénarios sont les moins restrictifs : les captures accidentelles ne seraient réduites que de 36 à 40% et le risque est élevé, voire très élevé de ne pas couvrir la période où survient le pic de mortalité, variable d'une année à l'autre.

En élevant le niveau de protection, le CIEM énonce ainsi des mesures de plus en plus restrictives, jusqu'à une fermeture de 4 mois pour tous les métiers, de décembre à mars ou bien de janvier à mars et de mi-juillet à mi-août. Dans ce dernier scénario, les captures seraient réduites de 90% (moins de 500 dauphins tués).

Dans tous les cas, il s'agit de fermeture totale, sans possibilités de report de pêche sur un autre métier.

L'Horizon va-t-il enfin éclaircir pour les dauphins et les poissons ?

http://www.ices.dk/sites/pub/Publication%20Reports/Advice/2020/2020/eu.2020.04.pdf


4 vues0 commentaire
  • Facebook

©2020 par Défense des milieux aquatiques