Rechercher

Un exemple de calcul d'une indemnisation pour les pêcheurs de saumon.

Mis à jour : 29 sept. 2020

DÉFENSE DES MILIEUX AQUATIQUES résume ci-dessous le barème retenu en octobre 2006 pour fermer définitivement la pêcherie commerciale irlandaise du saumon dès 2007 et indique l'indemnisation totale qui a été versée.


L'indemnisation a été basée sur la valeur des captures déclarées par chaque pêcheur, puisque les situations individuelles sont très inégales. Par exemple, en 2005, les deux tiers des filets dérivants irlandais déclaraient moins de 100 saumons par an alors qu'à l'inverse 119 en déclaraient beaucoup plus, entre 251 et 2000 poissons par an.


Une capture moyenne annuelle a été individuellement calculée à partir des données moyennes déclarées par chaque pêcheur pendant les 5 années précédentes.

Ce nombre de saumons a été multiplié par 6 puis par le prix de vente moyen par saumon.

Chaque pêcheur a reçu cette somme, soit l'équivalent de 6 années d'activité, augmentée de 6 fois le prix de la licence dont il s'acquittait chaque année.


On peut retenir que chaque pêcheur a donc reçu 6 fois son chiffre d'affaires annuel, calculé sur la moyenne des 5 années précédentes.

L'indemnisation totale a été de l'ordre de 25 millions d'euros pour 877 filets dérivants, 518 sennes de plage, et d'autres engins, et 5 millions d'euros pour soutenir les secteurs de la transformation et du tourisme.


Il était prévu que les sommes dues soient payées en une seule fois en 2007, au cours de l'année de la fermeture définitive.

En contrepartie, les pêcheurs devaient faire la preuve de la mise hors d'usage de leurs engins de pêche auprès de l'administration.



https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2020/08/27/guerre-du-saumon-un-accord-historique-passe-a-sauveterre,2729920.php

42 vues0 commentaire
  • Facebook

©2020 par Défense des milieux aquatiques